Organisation de la Recherche

La recherche à l’ESPE autour de 4 thématiques: les problématiques liées aux apprentissages, à la cognition et à la médiation numérique ; les nouvelles approches de l’enseignement et prise en compte pédagogique d’élèves à besoins particulier ; l’expérience au travail et professionnalité des enseignants ; les problématiques liées aux « éducation à … » et aux questions vives qui interpellent l’institution scolaire.

La recherche à l’ESPE définie dans le contrat d’accréditation s’inscrit dans le périmètre académique de l’ESPE et non plus simplement dans la composante. Ainsi, la COMUE Lyon-St-Etienne et l’ESPE de l’académie Lyon présentent un projet de création d’une Fédération de Recherches (FR) portant sur les recherches en éducation au sens large, les problématiques de l’apprendre et les questions de la formation. La FR sera désignée par l’acronyme RELYS : Recherches en éducation Lyon- Saint-Etienne. Il s’agit de faire naître sur le site autour de ces objets des synergies nouvelles impliquant des collaborations inédites entre des enseignants-chercheurs (EC) – non seulement, ceux relevant de l’ESPE - appartenant à des disciplines, des unités de recherche et des établissements qui travaillaient jusque là séparément, en vue de donner une plus grande visibilité et une meilleure place dans la compétition internationale à des projets transversaux originaux, tout en veillant de manière constante à leur transfert vers la formation des futurs enseignants et éducateurs, et des formateurs eux-mêmes.

La recherche produite par la FR RELYS a pour fonction d’irriguer les contenus de formation initiale et continue. La recherche contribuera également à la formation des formateurs de l’ESPE et des cadres de l’Education nationale, notamment en favorisant leur participation aux projets de recherche et de recherche–intervention en éducation et didactique portés par les EC des unités du site Lyon/Saint-Etienne, les enseignants-chercheurs et les enseignants-docteurs de l’ESPE. L’ensemble de ces missions en direction des personnels en formation, des formateurs et des cadres de l’Education nationale peut se résumer dans l’idée de développement d’une « culture de recherche » pensée comme centrale dans la formation.

Il s’agit également de Répondre à des questions urgentes pour la réussite des élèves dans le système éducatif français. Pour réaliser ces objectifs, la FR RELYS a pour but de susciter une activité de recherche collaborative entre les unités et structures de recherche universitaires et les composantes du système éducatif, en favorisant un dialogue structuré entre ces partenaires. Elle vise à répondre à des questions sur les apprentissages saisis dans différentes dimensions et selon des approches diversifiées, à travailler sur la professionnalité des formateurs en les aidant à accroître leurs compétences et leur réflexivité, à traiter des questions vives posées au système éducatif (notamment à propos de la laïcité), à mobiliser en matière d’expérimentation et d’innovation pédagogique les ressources à portée nationale et régionale présentes sur le site (Ifé-ENS, ICE, CARDIE, IREM, CANOPE).

Cette Fédération de recherche participera à la structuration du site Lyon-Saint-Etienne, et particulièrement à celle du « collège académique » Education, Cognition, Langage (EDUCOLA). Dans le cadre de sa candidature à l’IDEX 2, l’Université de Lyon a choisi de se structurer en 8 collèges académiques, dont le collège EDUCOLA, auquel participe la FR RELYS. L’objectif des collèges est d'optimiser les actions disciplinaires des communautés scientifiques, en coordonnant mieux les interventions des établissements ; de donner corps à une stratégie scientifique et pédagogique de site, dans sa prospective comme dans son implémentation ; de renforcer le positionnement du site au niveau national comme international. Les huit Collèges Académiques ont été définis selon des périmètres disciplinaires qui reflètent les spécificités du site et permettent également une projection dans le contexte international. Les membres des Collèges Académiques sont les responsables des structures de formation et de recherche, des fédérations, des plateformes. Les Collèges Académiques constituent une force de proposition à l’échelle du site en matière de gestion et de prospective sur l'ensemble des volets académiques, c'est-à-dire recherche, formation et innovation. Ils seront amenés à conduire un ensemble de missions sur des enjeux majeurs, concernant la mise en place des formations, l'attractivité, le développement d’axes de recherche amis également la gestion des ressources humaines.

Les questions abordées dans le cadre de la FR RELYS se situent au carrefour de la recherche « en vue de connaissances » (Legrand, 1997), de la recherche-action et de la recherche-intervention (Marcel, 2015).

Sans s’y limiter, les projets de recherche constituant le projet scientifique global de la FR RELYS, croisent les priorités de recherche affichées dans le contrat d’accréditation de l’ESPE (2015) : autour des problématiques liées aux apprentissages et à la cognition, autour des questions du numérique, autour des nouvelles formes d’enseignement et des « éducations à … », autour de l’étude et du développement de la professionnalité des enseignants, autour des questions vives saisissant le système éducatif, notamment celles de la laïcité et de la citoyenneté, celles des inégalités et des discriminations. Le projet s’articule autour d’une ligne qui va de l’enseignement primaire auquel se destine un nombre important des étudiants de l’ESPE et dont les enjeux sont forts (polyvalence, organisation du travail, remédiation, relations avec les familles, en plus des thématiques précédentes), aux problématiques du second degré dans leurs perspectives disciplinaires, didactiques et pédagogiques et aux problématiques pédagogiques de l’enseignement supérieur.

La FR s’organise en quatre grandes thématiques : les poblématiques liées aux apprentissages, à la cognition et à la médiation numérique ; les nouvelles approches de l’enseignement et prise en compte pédagogique d’élèves à besoins particulier ; l’expérience au travail et professionnalité des enseignants ; les problématiques liées aux « éducation à … » et aux questions vives qui interpellent l’institution scolaire.
A travers la première thématique, l’analyse et le renouvellement de l’approche des apprentissages par les apports de la psychologie cognitive et de la neuroscience cognitive constituent un domaine de connaissances scientifiques dont l’introduction dans les pratiques pédagogiques et de formation apparaît comme un enjeu majeur pour les politiques publiques d'éducation. Il en va de même pour ce qui touche au numérique, comme dispositif technologique et comme objet réfléchi de transformation des modalités de l’apprentissage. La deuxième thématique se centre sur des perspectives de renouvellement pédagogique entendu au sens large, impliquant la mobilisation d’une pluralité de disciplines. Les résidences d’artistes dans les écoles et, de plus en plus, celles de scientifiques non confondus avec les enseignants visent à briser les frontières artificielles clivant le champ des savoirs et à montrer les apports des hybridations dans les situations d’apprentissage. De même, le récit revêt une importance majeure dans les champs de l’éducation et de la formation et justifie une approche pluridisciplinaire (histoire, linguistique, littérature, philosophie des sciences, sciences de l’éducation, sciences de l’information et de la communication, sciences du langage, sciences et techniques des activités physiques et sportives, sociologie). La démarche interdisciplinaire est par ailleurs susceptible d’augmenter la compréhension et l’identification des pratiques institutionnelles, pédagogiques et familiales d’accompagnement de la scolarisation d’élèves à besoins particuliers, en situation de vulnérabilité et/ou de handicap.

La troisième thématique se fonde sur des objectifs de professionnalisation qui consistent à former des praticiens réflexifs avec et par la recherche, à accroître leurs compétences professionnelles en vue de leur permettre une adaptation aux exigences contemporaines de l’enseignement, à leur faire acquérir une capacité à innover (en tant qu’enseignants, formateurs, équipes pédagogiques). Les recherches centrées sur la dimension professionnelle prennent pour objet la professionnalité elle-même sous l’angle de l’analyse de l’activité, de la didactique professionnelle et de la sociologie du curriculum, mais elles ne sont évidemment pas déconnectées d’enjeux de contenus dont la meilleure maîtrise scientifique est un gage d’accroissement des compétences des enseignants, éducateurs et formateurs en vue de pouvoir s’adapter à la diversité des situations pédagogiques.

La quatrième thématique rencontre une série de questions dont l’analyse scientifique et critique revêt une importance majeure pour la société et, plus spécialement, pour la formation de ses maîtres en charge de l’éducation de la jeunesse : laïcité, religion, morale ; lutte contre les discriminations ; problématiques de l’inégalité ; éducation au genre et à la mixité ; éducation au développement durable ; éducation à la santé ; éducation artistique et culturelle.

L’ensemble s’intègre dans un partenariat fort avec les structures d’appui à la recherche que sont l’Institut Carnot d’Education, l’IFé, l’Unité Mixte de Services ENS-CNRS, l’IREM, le réseau UNIRES, la CARDIE et le réseau Canopé.
Cette organisation nouvelle de la recherche sera mise en place sur la durée du contrat d’accréditation.

 

Axes interdisciplinaires